Fiscalité assurance-vie : La difficulté de l’optimisation de l’épargne par les placements financiers

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

fiscalité assurance-vie

fiscalité assurance-vie

En matière de placements financiers, le choix du particulier en gestion de patrimoine est vaste. Il doit choisir sur quel placement épargner entre les livrets bancaires, l’assurance-vie monosupport en fonds euros et l’assurance-vie multisupports avec des unités de compte, la bourse via le PEA ou via le Compte-Titres.

Même si souvent les supports d’investissement que sont les OPCVM ou fonds, obligations, actions ou monétaire se retrouvent, il faut faire le meilleur choix en fonction de son profil financier, patrimonial et fiscal.

Sur le sujet de la fiscalité, l’assurance-vie est particulièrement bien dotée, en phase dite d’épargne son taux de 7,5% de Prélèvement forfaitaire libératoire et son abattement de 4600€ pour une personne et 9200€ pour un couple marié ou pacsé tient le haut du pavé pour l’optimisation fiscale du particulier. En Phase de succession assurance vie également, car le capital est hors succession et fait bénéficier d’un abattement de 152 500€ pour chaque bénéficiaire si l’épargne a effectué les versements avant 70 ans.

Alors quand il s’agit de savoir où épargner avec un placement financier, l’assurance-vie est souvent un choix gagnant par sa flexibilité et sa fiscalité assurance vie optimale sur les retraits, appelés rachats, pour l’épargnant. Pour plus de détails et de conseils, demandez conseil à Calci Patrimoine.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>